Sous-préfecture de la Seine-et-Marne (51)
Population : 55 750 hab. (Meldois), 107 000 habitants pour l’agglomération.
Personnalités : Jacques-Bénigne Bossuet (écrivain, ancien évêque de Meaux), La Fayette (député-maire de Meaux), Jean-François Copé (maire de Meaux), Véronique Genest (comédienne), Joop Zoetemelk (cycliste, vainqueur du Tour 1980, a dirigé un hôtel à Meaux, le Richemont), Maud Fontenoy (navigatrice), Lucas Digne, Chris Mavinga (football)
Spécialités : brie de Meaux, moutarde de Meaux, carotte de Meaux, pomme de Meaux, fraise de Meaux, rose de Meaux, cornichons, pavés de Meaux (gâteau, chocolat).
Sport : CS Meaux Academy (football, National3), CS Meaux handibasket (plusieurs fois champion d’Europe).
Économie : Meaux possède deux zones industrielles qui, sur 135 ha, regroupent 250 entreprises et plus de 2 500 emplois.
Labels : ville d’art et d’histoire, ville fleurie (****)
Sites web : www.ville-meaux.frwww.tourisme-paysdemeaux.com

Bords de Marne à Meaux © Mellie Jumelle
Maison du Brie de Meaux © Gilles Puech
Musée de la Grande Guerre © Didier Pazery

MEAUX ET LE CYCLISME

Meaux est la ville natale de Magali Le Floch, championne de France sur route 2002 et 2005, trois fois victorieuse de la Coupe de France féminine et professionnelle de 2001 à 2008, mais aussi de Marina Jaunâtre et de Sonia Bazire, qui ont couru pour Vienne Futuroscope entre 2006 et 2008.
La sous-préfecture de la Seine-et-Marne a accueilli une étape du Tour de France 2003, enlevée au sprint par Alessandro Petacchi. Le vainqueur du Tour de France 1980, Joop Zootemelk, a tenu un hôtel à Meaux, qu’il a revendu en 1995. Il réside à Germigny-l’Évêque, un village de la Communauté d’agglomération du Pays de Meaux.

Alessandro Petacchi lors du Tour de France 2003 à Meaux © Pressesports/Rondeau

À VOIR :

Cathédrale Saint-Étienne
Construction : 1175 à 1540
Style : gothique
Classement : classée Monument Historique en 1840.
Caractéristiques : son chœur, la grande élévation de ses cinq vaisseaux (vaisseau central et doubles collatéraux), la tour flamboyante qui la surmonte, la luminosité de l'intérieur, la riche ornementation du transept, la tombe de Bossuet, la teinte de la pierre avec laquelle elle a été construite, sont les principaux attraits de cette cathédrale.
Histoire : la construction de la cathédrale commence au XIIe siècle pour s'achever quatre siècles plus tard, au milieu du XVIe siècle. Cette longue attente trouve partiellement son explication avec la guerre de Cent Ans et l'occupation anglaise de la cité. Entreprise vers 1175 (douze ans après Notre-Dame de Paris), la construction de la cathédrale Saint-Étienne prit fin en 1540. Comme bien d'autres cathédrales du Moyen Âge, le monument reste inachevé, comme en témoigne sa façade profondément dissymétrique et dotée d'un clocher provisoire, devenu définitif au fil des siècles.

Musée Bossuet
Ouverture : 1927
Classement : Monument Historique en 1910 et 1984.
Caractéristiques : le musée Bossuet est le musée d'art et d'histoire de la ville de Meaux. Situé dans l'ancien palais épiscopal, il porte le nom de l'illustre orateur et théologien Jacques-Bénigne Bossuet, évêque de Meaux de 1681 à 1704.
Histoire : Construit au XIIe siècle (vers 1160), puis réaménagé au XVIIIe siècle, le palais épiscopal est aujourd'hui, au niveau architectural, un mélange entre l'art médiéval et la Renaissance. La réalisation la plus intéressante du XVIIIe siècle est la façade sud du palais, en briques et en pierres, et dotée de larges fenêtres à croisées. La façade nord est également représentative du style Grand Siècle. Les salles basses du palais sont les plus anciennes et datent de la seconde moitié du XIIe siècle. Les chapelles basses et hautes datent également de cette époque mais elles ont été agrandies et remaniées au XVe siècle.
Destination actuelle : le palais épiscopal abrite des collections de peintures et de sculptures, ainsi que des objets d'histoire locale. Les collections se sont étoffées notamment grâce au legs du chimiste et collectionneur Henri Moissan en 1914 et, plus récemment, grâce à la donation du neurobiologiste Jean-Pierre Changeux, qui a enrichi le musée d'une quarantaine d'œuvres dont les dernières sont entrées dans les collections en 2006. Différentes écoles de peinture y sont exposées du XVIe siècle au XXe.

Jacques-Bénigne Bossuet
Surnommé parfois « l’Aigle de Meaux ». Né le 27 septembre 1627 à Dijon et décédé le 12 avril 1704 à Paris, c’est un homme d'Église, évêque et écrivain. Prédicateur tôt renommé, il prononce des sermons et des oraisons funèbres qui demeurent célèbres. Il est l'auteur d'une abondante œuvre écrite qui porte sur la spiritualité, l'instruction du dauphin, la controverse antiprotestante ou encore diverses polémiques dont celle qui l'oppose à Fénelon à propos du quiétisme. Il est élu à l'Académie française en 1671.

Vieux Chapitre
Construction : XIIIe siècle
Classement : classé Monument Historique en 1984
Caractéristiques : lieu de réunion du chapitre et d’exercice de ses prérogatives, il servait aussi de grange aux dîmes, dans la mesure où les salles voûtées du sous-sol et du rez-de-chaussée étaient utilisées pour entreposer le vin, le bois et les grains. Au milieu du XIXe siècle, Viollet-le-Duc ayant constaté la ruine du bâtiment, estimait sa restauration impossible. Ce n’est finalement qu’entre 1930 et 1935 que des travaux permirent de sauver cet édifice. C’est également à cette époque que la passerelle reliant la cathédrale au Vieux-Chapitre fut construite (Cet édifice est classé Monument Historique).
Signe particulier : son principal intérêt architectural réside dans son escalier extérieur qui permet d’accéder à l’étage noble. Il attira l’attention de Victor Hugo en visite à Meaux.

Musée de la Grande-Guerre du Pays de Meaux
Ouverture : 11 novembre 2011
Caractéristiques : le musée est implanté dans un bâtiment de 7 000 m2 conçu par l’architecte Christophe Lab. Il est situé à proximité des lieux des deux batailles de la Marne (1914 et 1918) pendant la Première Guerre mondiale. La première Bataille de la Marne, qui a opposé un million et demi de soldats dans les environs de Meaux, a laissé de nombreuses traces encore visibles aujourd’hui : cimetières militaires français d’Étrepilly et de Chambry, Grande tombe de Villeroy…
Le musée est implanté au pied du Mémorial américain de Meaux de Frederick MacMonnies, statue colossale de 26 mètres offerte par les citoyens des États-Unis en 1932, en mémoire des soldats tombés lors des batailles de la Marne.
Signe particulier : la concrétisation d’un projet de musée consacré à la Première Guerre mondiale dans le pays de Meaux fut rendue possible par l’acquisition en 2005 de la collection privée de Jean-Pierre Verney, spécialiste reconnu de ce conflit.

Cathédrale Saint-Étienne © Studio Mir
Musée Bossuet © Mellie Jumelle
Portrait de Jacques-Bénigne Bossuet © Creative Commons 1.0/Rijksmuseum
Vieux chapitre © Creative Commons 3.0/Binche
Musée de la Grande-Guerre du Pays de Meaux © Didier Pazery

À MANGER :

Brie de Meaux
Le brie de Meaux est un fromage au lait cru dont l'appellation d'origine est préservée via une AOC depuis 1980. Son aire de production s'étend des plaines briardes jusqu'à la Meuse. Son appellation vient de la région de la Brie et de la commune de Meaux en France. Sa meilleure période de consommation s'étend de juillet à mars.
C'est un fromage à base de lait de vache, cru à pâte molle à croûte fleurie, d'un poids moyen de 2,8 kg pour un diamètre de 36 à 37 cm. Sa croûte est fine, d'un blanc duveteux et parsemée de taches rouges. Sa pâte est couleur jaune paille, onctueuse et souple mais non coulante.
Le brie de Meaux serait originaire de l'abbaye Notre-Dame-de-Jouarre. Ce fromage aurait été sacré « roi des fromages » par Talleyrand lors du congrès de Vienne, dont le banquet de clôture eut lieu le 9 juin 1815. Au cours du banquet, le prince de Metternich, qui estimait que son bleu de Bavière était le meilleur fromage du monde, organisa un concours et finit par se ranger à l’avis de Talleyrand et par reconnaître que le brie était meilleur.

Brie de Meaux © Gilles Puech

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives de la course Le Tour de France Femmes avec Zwift