Édition 2022

Victoire d'étape 0
Classement général 3
Concurrentes en course 6
Directeur sportif : TEUTENBERG Ina

L'histoire

A l’instar de quelques formations, l’équipe féminine de Trek-Segafredo, lancée en 2019, partage tout avec son homologue masculine : staff, matériel, maillots (en ce qui concerne le Tour). Et c’est aussi valable pour la base des salaires. La formation de Luca Guercilena est allée plus vite que le rythme dicté par l’UCI en hissant le minimum de ses cyclistes femmes à celui des hommes dès 2021 (40 000 euros annuels), alors que cette obligation ne devrait intervenir qu’en 2023.

Structure américano-italienne financée par une marque de cycles et un torréfacteur, Trek-Segafredo version femmes a rapidement joué dans la cour des grandes. Cinquième au classement UCI pour sa première saison, elle a terminé en tête dès la suivante, en 2020, sous l’impulsion d’Elizabeth Deignan, Elisa Longo-Borghini et de l’actuelle championne d’Europe Ellen Van Dijk. La championne du monde Elisa Balsamo a renforcé ses rangs cette année et elle a vite confirmé son talent en glanant six succès dont le Trofeo Alfredo Binda et Gand-Wevelgem. Sa force collective impressionne et on l’attend, peut-être davantage pour les victoires d’étape que le général, comme une actrice majeure du Tour de France Femmes avec Zwift, avec la présence de la championne de France Audrey Cordon-Ragot.

 

  • Victoire Finale0
  • Victoire d'étape0
  • Maillot jaune0
  • Victoire Annexe0

LES CHIFFRES

23. Le nombre de victoires remportées par l’équipe américaine au 10 juillet. Personne n’a autant gagné qu’elle.

2. Trek-Segafredo a remporté les deux premières éditions de Paris-Roubaix Femmes, par l’intermédiaire de Deignan (2021) et Longo Borghini (2022).

7. Au classement UCI du 5 juillet, il y a sept coureuses de Trek-Segafredo dans le top 70 mondial. Un témoin de la densité du collectif américain.